Azilone

Le monde magique dans toute sa splendeur
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En ces calmes lieux... [pv Merriwen]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cirnellë Elessar
Famille royale
Famille royale
avatar

Féminin Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Hé hé, comme si j'allais le révéler dans l'espoir que Follet ne me retrouve... Petits naïfs ^^
Citation : Tel est pris qui croyait prendre... hihihi ^_^
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Particuliarités: Le fait que je sois moi est déjà une particuliarité... être une princesse, c'est bon pour les contes de fée...
Ami(es): Comment voulez vous être crédible si vous déballez votre vie au premier venu ?
Âme soeur: Ben... ma soeur c'est Merriwen non ? Quelle drôle de question...

MessageSujet: En ces calmes lieux... [pv Merriwen]   Sam 5 Avr - 17:39

Le calme la sérénité... c'était quelque chose de bien agréable et pour une fois je pouvais en profiter tout à mon aise. Je me trouvais tranquillement dans ma chambre, affalée sur le lit qui me faisait office de couchette pour la nuit. Une petite sieste improvisée était la bienvenue et puisque le silence semblait régner en ces lieux... Je repliai mes bras sous ma tête en guise de coussin et je m'installai confortablement avant de fermer les paupières pour tomber dans les bras de morphée. Seulement voilà, j'étais de nature vive et je ne prenais quasiment j'amais le temps de faire une pause. Aussi après plusieurs minutes à attendre, je savais qu'il serait inutile de chercher le sommeil plus longtemps : il ne viendrait pas.

Mais peu importait, aujourd hui j'étais d'exellente humeur. Par la fenêtre, filtrait le soleil, j'entendais les oiseaux chanter au dehors et la chaleur commencai à revenir. C'était une de mes période de l'année préféré. Ni trop chaud pour avoir peur de chopper un quelconque coup de soleil mais ni trop froid non plus pour être obligée de porter deux ou trois couches de vêtement pour ne pas avoir froid. Et comme je détestais les deux...
Là, j'étais bien. Je m'étais à présent redressée tout en réfléchissant à comment j'allais bien pouvoir occuper ma journée au château. Je pouvais tout aussi bien pu sortir à l'extérieur masi j'étais certaine de tomber sur Follet, qui, elle aussi, avait repointé son nez en même temps que les beaux jours... Pour le moment je n'avais pas vraiment envie de la croiser et puis au moins ici, je savais qu'à part Merriwen, personne ne venait dans la chambre. J'avais donc la paix.

Mais en même temps, l'ennui était quelque chose qui me déprimait tellement... ne rien faire c'était tellement... une perte de temps. Il fallait toujours que je m'occupe et même lorsque, pendant la nuit, je rêvais, j'étais toujours en train de faire quelque chose. Vivre à cent à l'heure comme on disait n'était pas forcément une bonne chose mais c'était déjà mieux que de rester à s'engraisser dans un sofa toute la sainte journée...
Bref, je me relevais brusquement et je commencais à m'agiter de nouveau me dirigeant dans l'armoire la plus proche. Je l'ouvrai avec vivacité et là une masse de tissus colorés tombait à mes pieds et le l'a regardait passivement enssevelir mes dits petons. Un peu de rangement n'aurait pas été une mauvaise idée mais je n'en avais pas vraiment le temps... Même si, jusqu'à preuve du contraire, à présent, je n'avais rien à faire. D'un geste je refourrai tout dans le placard et le refermai vivement avant que toutes les belles robes de ma soeur ne tente un nouvel assassinat sur ma petite personne...
J'allai dans le meuble d'à côté ou nous rangions toutes nos bricoles et je me mettais à fouiller dans l'espoir de trouver un objet intéressant... Il y avait certes beaucoup d'objets brillants mais rien ne me tappai vraiment dans l'oeil. Toutes ces choses... cela faisait des années que nous les possédions... J'attrappai un vieux médaillon que m'avait donné un jour mon cher papa... je le considérait quelque instants avant de le rejetter lamentablement dans le tiroir. Ce truc, j'avais décidé de l'oublier pour toujours quand le père de famille avait disparu et je pensais l'avoir jeter mais apparemment Merriwen avait dû l'avoir recupéré. Elle avait toujours été beaucoup trop sentimentale...

Pfff, il n'y avait décidément rien à faire ici mais je m'obstinai à rester dans la chambre. J'avais toujours été du genre butée et cela allait en s'aggravant... enfin d'après les dires de la famille. D'ailleurs, je me demandai bien où est-ce qu'ils avaient bien pu tous passer... sans doute encore en train de flâner, pour changer les petites habitudes. Pourtant la routine, je détestais qu'elle bouge et elle se trouvait inchangée depuis bien longtemps maintenant. Un événement majeur naurait pas été de refu mais évidemment il fallait aussi prendre en compte l'ampleur de la chose. J'aimais bien ma petite vie tranquille et les boulversements à part s'ils jouaient en ma faveur, je ne les appréciaient pas trop. C'était un comportement purement égoïste mais après tout, ces sentiments, ils étaient "humain". Car en effet je ne pouvais pas tellement me qualifier comme tel, mais, c'était ce qu'on racontait généralement sur eux...

Bon, je commencai à en avoir plus qu'assez et le petit moment de solitude, il m'exaspérait aussi à présent. N'y tenant plus, je me dirigeai d'un pas décidé vers la porte, l'ouvrai en grand et là je poussai un grand cris strident, quitte à alerter la préceptrice ou deux ou trois kobolds qui passeraient par là... pas des grandes menaces en clair... :

- Merriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiweeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen !

L'échos de ma voix se faisait maintenant entendre dans tout le bâtiment et il n'était impossible que les habitants des alentours ai aussi entendu le doux son de ma voix. Mais peu importait, maintenant je voulai de la compagnie. Certains allaient encore penser qu'il s'agissait d'un simple caprice mais peu importait. Ma drôle de réputation n'était plus à faire aussi j'attendai sur le pas de la porte, les bras croisés, appuyée contre le mur...

_________________
°oOo° Who Do You Think I Am ? °oOo°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merriwen Elessar
Famille royale
Famille royale
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : Hihihihihi,il reste encore bon nombre de mystères mystérieux sur cette terre ^^
Date d'inscription : 13/03/2008

Feuille de personnage
Particuliarités: Je ne sais pas trop quoi dire... Je suis quelqu'un de très banal... Euh... C'est une particularité d'être princesse?
Ami(es): Je n'ai pas beaucoup d'amis aux château... Mais Cirnellë veut tous les amis du monde!!!
Âme soeur: Ben, Cirnellë... ?

MessageSujet: Re: En ces calmes lieux... [pv Merriwen]   Mar 8 Avr - 21:25



Aaah… Je regardai avec amour ma toute dernière peinture. C’était fou ce que le printemps pouvait m’inspirer ces derniers temps… On aurait dit que le monde se réveillait après avoir dormit trois longs mois interminables… Alors, que pouvais-je représenter de mieux qu’une fleur en train d’éclore? Qu’est ce qui aurait put représenter mieux que cela l’état de paix et de sérénité auquel était encline mon âme…? Un sentiment de bien être et de plénitude naissait dans tout mon être en même temps que le soleil venait réchauffer ma peau. Étalée dans l’herbe humide du parc, je me sentais seule au monde à tel point que toutes les guerres et les conflits à jamais crées par les hommes ne pouvaient plus m’atteindre; j’étais à présent au dessus de ces futilités mortelles.

Calmement, j’inspirais un grand coup. Le vent faisait voleter quelques pollen devant mes yeux et je souris à la pensée d’une Follet au gros nez rouge, pestant et éternuant… Le chant des oiseaux ne me laissait pas dans ce silence si angoissant que je détestais tant, les volants de ma jupe s’agitaient faiblement à chaque brise et le son de l’eau qui coule faisait une merveilleuse berceuse… Je sentais mes paupières plus lourdes à chaque seconde. La pelouse du parc était si moelleuse! Il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid. Par une si belle journée, il aurait été bête de ne pas se laisser tomber dans les bras de Morphée… Je commençai alors à rêver à une belle histoire de prince, de cape et d’épée, et de mariage somptueux…

« _Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou qu’il se taise à jamais…
- Merriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiweeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen ! »


Je bondis, me redressant brutalement à la verticale. Ma sœur! Ma sœur avait gâché mon mariage!
Haletant, je regardai partout autour de moi, histoire de m’assurer que tout ceci était bien un horrible cauchemar. La voix suraiguë de Cirnellë avait réussit à mettre tout le château en effervescence… Affolée, je me demandai ce qui pouvait bien être assez grave pour requérir ma seule présence auprès de la princesse. Attrapant mon tableau d’une main, je courrais vers le château aussi vite que mes jambes me le permettaient. Si la peur donne des ailes, croyez moi, un amour fraternel aussi puissant que l’était le notre en donnait aussi. Je montai les marches quatre à quatre, écartant tout ceux qui se trouvaient sur mon passage. J’espérai qu’ils me pardonneraient, ayant compris la gravité de la situation! Les cas d’urgence ne peuvent attendre.

Je parcouru ainsi la moitié du château, ne sachant pas trop où Cirnellë pouvait courir un tel danger. Enfin, au bout de cinq longues minutes, je me résignai à demander à un courtisant où était ma sœur. Dans notre chambre? Mais, c’était impossible!!! Il n’y avait rien qui puisse nous faire du mal dans cette pièce! Eldarion avait particulièrement insisté sur ce fait lors de sa construction!!! (Il fallait préciser que nous avions déjà réussit à faire une cicatrice sur le bras d’Ellowan avec un crayon…) Pour qu’elle pousse un tel cri, c’était au moins qu’une armoire à glace lui était tombée dessus! Je volai alors à sa rescousse, imaginant déjà ses petites côtes frêles brisées en mille morceaux.
Après un temps qui me parut interminable, je franchis les dernières marches qui me séparaient de ma pauvre moitié qui était… juste appuyée contre la porte…

_Mais… tu… n’as pas… d’armoire à glace? Dis-je, totalement essoufflée.

Réalisant à quel point ma phrase pouvait paraître stupide, j’essayai de calmer ma respiration pour réussir à formuler une explication plausible à cette incompréhensible prise de parole:

_Tu…tu…tu…

De l’eau… Il fallait que je boive; je me sentais l’âme d’un vieux pruneau tout rabougris, mais mon visage ne devait pas être si loin de cette image maintenant que j’y pensais…

_Tu m’as appelé?

Je faillis m’écrouler sur le sol tant j’étais arasé de fatigue. Mais, je restai malgré tout absolument persuadée que Cirnellë avait un grave problème, c’est pourquoi je demeurai disponible et à l’écoute… Elle avait pourtant l’air d’aller parfaitement bien. Mais, il ne fallait pas juger un livre à sa couverture! Qui aurait put croire que cette jolie fille à l’air agacé et extrêmement sûre d’elle était actuellement en train d’être rongée de l’intérieur, par un mal qui m’était encore inconnu, certes, mais qui ne devait sans doute pas être des plus superficiel et insignifiant.
Je m’inquiétai déjà de l’état de sa santé physique comme mentale…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirnellë Elessar
Famille royale
Famille royale
avatar

Féminin Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Hé hé, comme si j'allais le révéler dans l'espoir que Follet ne me retrouve... Petits naïfs ^^
Citation : Tel est pris qui croyait prendre... hihihi ^_^
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Particuliarités: Le fait que je sois moi est déjà une particuliarité... être une princesse, c'est bon pour les contes de fée...
Ami(es): Comment voulez vous être crédible si vous déballez votre vie au premier venu ?
Âme soeur: Ben... ma soeur c'est Merriwen non ? Quelle drôle de question...

MessageSujet: Re: En ces calmes lieux... [pv Merriwen]   Lun 16 Juin - 16:46

L'attente, l'attente... qu'est-ce que je pouvais trouver ca d'un désagréable... Je pouvais être très patiente dans certains cas de figure, mais là il fallait dire que l'enui me rongeai tellement que le fait d'attendre quelques minutes de plus m'agacai profondement mais je savais que quoi que je fasse, Merriwen n'allait certainement pas arriver plus vite... Je retournai m'assoir sur le lit sagement puisque je n'avais plus que cela a faire....
Bientôt des pas se mirent à résonner dans le couloir et j'identifiai la demarche rapide de ma chère soeur qui n'allait plus tarder d'arriver à présent. Et bien, je ne savais pas qu'elle était aussi pressée de me voir et cette attention me fis très plaisir. En effet, je ne m'étais pas trombée car presque immédiatement ensuite, elle faisait irruption dans notre chambre, soufflant tel le boeuf, comme si elle venait de courir le marathon pendant des heures...


- Mais… tu… n’as pas… d’armoire à glace?

* Armoire à glace ?! *

Hum, a ma connaissance il semblait que non mais peut être qu'elle avait des allucinations ou quelqu chose du genre... Une blague stupide me vint en tete a base de glaces et d'une armoire qui en contenait mais pour une fois, je me taisai, me disant qu'elle serait sans doute mal placée. Je l'a regardait donc avec des yeux de merlans frit en demandant plus mais apparemment elle semblait avoir des difficultés a reprendre son souffle. Le sport il était vrai que ce n'était pas le truc de tout le monde... Je me disai qu'il fallait qu'on aille courir plus souvent... Après tout moi non plus je n'étais pas vraiment friande du jogging...

- Tu m’as appelé?

J'étais en train d'élaborer notre futur planning sportif quand Merriwen me sortit ces douces paroles. Pourquoi deja avais-je hurlé son nom ? Non, bien sûr mon objectif n'avait toujours pas fondu comme neige au soleil: je m'ennuyai toujours autant. J'affichai un grand sourire sur mon visage contente que Merri' comble enfin mes envies :

- Oui !!

Bon maintenant que j'avais le compagnon de jeu, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire avec ? Dans cette malheureuse chambre, seule ou a deux, je ne voyais pas ce qu'on pouvais y faire a part la ranger et comme ce n'était même pas nous qui nous nous en chargions, cela n'avancait en rien. Mais justement comme je le disais, peut etre que ma soeur aurait une idée tout bonnement formidable à me proposer. Elle avait toujours une multitude d'idées, loufoques ou non alors pourquoi pas cette fois aussi ?

- Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

J'en avais assez de trainer ici mais si c'était pour tomber sur Follet dehors, je ne savais pas quelle option serait encore la meilleure... Le fait d'avoir une nouvelle "leçon", ne m'enchantai pas plus que cela et à mon avis je n'étais pas la seule à le penser dans cette famille ! Une fugue ! Oui nous pourrions en faire une ! Mais même s'enfuir, au bout de quelques jours, cela finirai par me lasser et je connaissai deja la fin de l'histoire : retour au château, en esperant ne pas s'etre perdu en route. Donc en somme autant rester dans les environs... Et puis qui pourrait embeter Ellöwan à loisir ? Il fallait bien quelqu'un qui s'en occupe et j'étais en effet prédisposée à le faire...

- Au fait, tu ferais mieux de ne pas ouvrir les placards...

Oui je me rappelai en effet du fatra que j'avais mis quelques minutes auparavant en quete d'un objet qui pourrait etre un tantinet utile le temps d'une heure ou deux... Encore une activité vaine... Il n'y avait vraiment aucune occupation ces temps derniers à Azilone !
Et Merriwen qui restait muette comme une carpe ! Tout le monde semblait vouloir se jouer de moi aujoud hui et je me demandai s'il n'était peut etre pas mieux que je retourne immédiatement sous ma couette qui n'attendait que moi...

_________________
°oOo° Who Do You Think I Am ? °oOo°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En ces calmes lieux... [pv Merriwen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En ces calmes lieux... [pv Merriwen]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» Les lieux de la légende...
» Territoires mafieux et lieux clés.
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azilone :: Château de Välandill :: Intérieur du château :: Chambres :: Chambre des jumelles-
Sauter vers: